Benoît Duée : d’ingénieur en génie civil à chef de projet à la DRH de l’Etat

Ingénieur de formation et citoyen dans l’âme, Benoît s’engage très jeune dans diverses associations en parallèle de ces études. Du bureau des arts aux associations représentatives son engagement citoyen le suis pendant tout son parcours.

Après une première expérience peu satisfaisante dans une société de conseil, Benoît décide de rechercher plus qu’un salaire et une situation, un travail qui a du sens.

Benoît nous a reçu, un soir, dans son bureau de la DGAFP (Direction générale de l’administration et de la fonction publique) pour nous raconter l’histoire de son engagement citoyen, ses valeurs et ce qui l’anime.


Le déroulé :

0min35 : Avant, l’école d’ingénieur, les associations étudiantes

11min03 : Et maintenant, poser des cadres, faire avancer les choses ensemble

20min52 :  Comment j’en suis arrivé là, l’engagement citoyen, la quête de sens, les amis

36min00 : Comment je capitalise, comprendre la mise en scène par le vêtement

49min38 : Le conseil, soyez passionné, faites confiance aux gens et soyez bienveillants.

Alexandre Pature : d’électronicien à costumier à l’Opéra de Paris

Etudiant indécis Alexandre se cherche, entre étude de lettres et licence d’électronique.
Intéressé par la couture, il se lance dans un BTS industrie des matériaux souples qui ne plaît pas car pas assez tourné vers l’artisanat.

Un soir, alors qu’il va à l’Opéra pour la première fois, il a un déclic en voyant les personnages entrer sur scène. Il vient de trouver sa voie, devenir costumier, concevoir des costumes pour les artistes.

Alexandre nous a reçu dans une petite salle, de l’Opéra Bastille, à côté de l’atelier de couture. Après une visite des coulisses de ce monde méconnu, il nous raconte son quotidien entre couture, costume, rêve et Opéra.


Le déroulé :

0min34 : Avant, l’école d’ingénieur, ma première asso

11min05 : Et maintenant, coudre, retoucher accompagner des artistes,

34min09 : Comment j’en suis arrivé là, voir les personnages sur scène et avoir envie de savoir faire ces costumes

39min07 : Comment je capitalise, comprendre la mise en scène par le vêtement

43min07 : Le conseil, Il faut persévérer.

Anthony Alimeck : des ressources humaines à la musique

RH de formation Anthony s’oriente tout d’abord vers l’accompagnement des personnes.
Il commence par un BTS et une licence et obtient un master en entreprenariat social.

Depuis le lycée, Anthony s’intéresse à la musique. D’acquisition en acquisition il se retrouve avec un home studio bien équipé. Ce studio devient son échappatoire, il travaille la journée et compose le soir. Cette situation commence à lui peser, et las de courir après le temps et ne plus avoir envie d’aller au boulot, il démissionne pour se consacrer à sa passion.

Anthony nous a reçu chez lui, dans son home studio pour nous faire découvrir son univers artistique et nous raconter son histoire.


Le déroulé :

1min30 : Avant, le BTS, l’école de commerce, les ressources humaines

5min30 : Et maintenant, composer, accompagner des artistes, organiser des concerts

1min30 : Comment j’en suis arrivée là, la passion, mes valeurs, faire ce qui me plaît

27min24 : Comment je capitalise, comprendre le droit social

35min45 : Le conseil, tout vouloir faire tout seul c’est le meilleur moyen de se planter

Marion Drouan : d’attachée de presse à artisan d’art

Attachée de presse de formation, Marion ne se retrouve pas dans le monde de la communication.
Elle décide de sauter le pas et de faire de sa passion pour la décoration, son métier.

Elle intègre l’école la Bonne Graine à Paris et passe un diplôme de tapissier d’ameublement en siège.
Marion nous a accueilli dans son atelier, au sous-sol de sa maison, pour nous parler de sa passion, son métier et nous faire découvrir son monde à travers sa reconversion.


Le déroulé :

1min30 : Avant, ma formation et mes premières expériences

5min30 : Et maintenant, mon boulot, l’artisanat d’art

Alexandre Slyper : De l’ingénierie au théâtre

Ingénieur en mécanique dans le domaine de l’automobile, Alexandre travaille dans ce milieu pendant 3 ans. Sans trop de conviction, mais sans bonne raison de changer car après-tout, ce n’est pas si mal.
Un jour, un ami lui demande en riant s’il souhaite acheter un Théâtre, lui le passionné de longue date.
Et il réalise à ce moment qu’il ne s’est jamais demandé s’il était possible de mêler sa passion du théâtre à une activité professionnelle qui ferait sens pour lui.

Il démissionne pour se consacrer à trouver sa place dans ce monde qui le fascine.
Alexandre nous a reçu un matin dans son appartement pour nous raconter ses doutes, ses choix difficiles et le bonheur qu’il a désormais à se réveiller le matin, sans programme défini.

Adieu la routine, adieu la mécanique, bonjour l’improvisation, bonjour la recherche de sens.


Le déroulé :

0min45 : Avant, ma formation et mes premières expériences

7min12 : Et maintenant, mon boulot, la production et diffusion d’art du spectacle

16min10 : Comment j’en suis arrivé là, l’ennui, la peur de se trahir

33min32 : Comment je capitalise, aborder les problématiques différemment

38min30 : Le conseil, ne pas se censurer !